Les promesses de la 5G en 5 chiffres clés

En 2017, les effets d’annonce concernant l’arrivée imminente de la cinquième génération de réseaux de téléphonie mobile, baptisée « 5G », mettent les acteurs du monde du numérique, de l’entrepreneuriat et même les pouvoirs publics en effervescence à travers le monde. La révolution du numérique semble prendre une nouvelle tournure avec cette nouvelle génération de connectivité des réseaux mobiles. Celle-ci bénéficierait d’une performance décuplée comparée à la technologie 4G. Et à performances réseaux décuplées, des possibilités commerciales également multipliées.

phone-1237957_1920 (1)

Crédit image : ashirova0, pixabay

Personne ne veut donc être laissé pour compte lorsque ce bouleversement des standards des réseaux de télécommunications aura lieu. Et une telle perspective d’amélioration des performances des réseaux mobiles intéresse forcément diffuseurs et reporters d’images, qui pourront travailler encore plus facilement depuis des appareils mobiles en utilisant Dazzl.

La folie des grandeurs… du numérique

Mais outre l’euphorie ambiante des partenaires économiques intéressés par cette innovation, le grand public ne comprend pas forcément les enjeux que recouvre le déploiement de la 5G en France et à travers le monde. Pour prendre conscience de ces enjeux et pour comprendre aussi l’euphorie qui accompagne les annonces concernant la 5G, voyons, en 5 chiffres clés, l’ampleur du changement technologique que promet d’entraîner la 5G.

Ces informations sont tirés de deux articles publiés sur LesEchos.fr (voir sources en fin d’article), qui relayent les chiffres principalement issus d’une étude réalisée par le cabinet anglais IHS Markit. Ce cabinet anglais a interrogé plus de 3,500 décideurs et spécialistes de la technologie afin de chiffrer l’apport de la 5G à l’économie.

1 000

C’est le nombre par lequel la performance des réseaux sera multipliée avec l’arrivée de la 4G. Il faut bien réaliser que la 5G a avant tout pour objectif de permettre aux utilisateurs des réseaux mobiles de se connecter toujours plus vite, de télécharger des données de façon toujours plus instantanée. Le temps de latence du système serait désormais inférieur à 1 milliseconde, contre 50 millisecondes pour la 4G.

10 000

C’est le nombre par lequel sera multiplié d’ici à 5 ans le volume de données qui transite sur les réseaux grâce à l’arrivée de la 5G. En toute logique, plus de rapidité et de qualité dans la connectivité des réseaux mobiles entraînera une plus grande quantité de données en transit. La commercialisation des objets connectés est vouée à monter en flèche dans ce contexte de progrès technologiques permanents en termes de performance de connectivité et la révolution du « tout numérique » pourrait bien prendre une nouvelle tournure avec l’arrivée de la 5G. Elle pourrait bien être synonyme d’une ère du « tout connecté », partout et à tout moment.

22 000 000

C’est le nombre d’emplois qui seront créés grâce à l’arrivée de la 5G d’ici à 2035. La révolution de la 5G irriguerait ainsi tous les secteurs de l’économie, de l’automobile à la robotique, en passant par la médecine, la finance ou encore le BTP. Pour la France, on parle de 400,000 nouveaux emplois. C’est plus modeste, mais cela reste impressionnant et on comprend dès lors l’importance pour les pouvoirs publics de s’engager dans cette technologie, alors que la France avait fait figure de mauvais élève au vu de son retard pour le déploiement de la 4G. A l’échelle de l’Union européenne, des fonds ont été levés pour faire de l’Europe un pionnier dans le déploiement de la 5G. Un partenariat public-privé entre l’Union et plusieurs entreprises de télécommunications a d’ailleurs été mis en place fin 2013.

1 230 000 000 000

Vous n’avez sans doute même pas pris le temps de lire ce nombre tellement il est astronomique. 1 230 milliards, c’est en fait la somme en dollars que devrait représenter le marché de la 5G dans les 10 ans qui viennent, selon Börge Eckholm, le directeur général d’Ericsson, géant suédois des télécommunications.

12 300 000 000 000

Encore et toujours plus de zéros. Cette somme exorbitante de 12,3 trillions de dollars, soit plus de 12,000 milliards de dollars, correspond au montant de l’apport de la 5G à l’économie mondiale d’ici 2035. La 5G est donc avant tout un enjeu économique.

Le potentiel lucratif qu’elle ouvre est quasi incommensurable tant les chiffres évoqués sont démesurés. On manque de superlatifs pour qualifier la grandeur des sommes qui seront en circulation grâce à l’installation et l’exploitation des réseaux 5G.

La course contre la montre est lancée

On comprend dès lors combien la 5G est synonyme de nouvelles perspectives économiques enthousiasmantes. Si elle permettra avant tout aux utilisateurs de transmettre des données plus rapidement, à ultra haut débit, la 5G n’est pas que cela. C’est une véritable corne d’abondance qui ouvre un tout nouveau champ des possibles pour des innovations nouvelles, notamment dans ce qu’on a baptisé « l’Internet des objets ».

Tout comme le soulignait Joseph Schumpeter dans son analyse du phénomène de révolution industrielle, les innovations apparaissent de façon groupée. Les produits et procédés nouveaux sont interdépendants techniquement et ainsi une même invention peut engendrer plusieurs innovations : c’est le phénomène de grappes d’innovations. Ce fut vrai pour l’invention de la machine à vapeur, et si l’on en croit les porteurs du développement de la 5G, ce serait également vrai pour cette cinquième génération de réseaux mobiles, qui fera franchir l’humanité dans un nouveau cap de sa révolution du numérique.

Ainsi, l’arrivée de la 5G aura un effet d’entraînement pour pousser tout le secteur des télécoms et du numérique à l’innovation, mais pas seulement : ce sont tous les secteurs de l’économie qui profiteront des avantages qu’offre la 5G.

High-voltage power transmission towers , Power Lines Stock Photo

Crédit image : freeimages9.com, pexels

Entre effets d’annonce et réalités

Il convient cependant de nuancer cet enthousiasme vis-à-vis des prouesses technologiques que permettra la 5G. Tout d’abord, la 5G ne verra le jour qu’en 2019 et à l’heure actuelle, les réseaux 4G n’ont même pas encore fini d’être déployés en France. Il semble donc quelque peu prématuré de s’emballer autant à ce sujet. Le travail est encore conséquent avant d’envisager un usage grand public de la 5G. On est encore pour l’instant dans une phase d’élaboration technologique, de développement, d’innovation. On pourra ensuite passer à la phase de déploiement, et là encore, rien ne sera simple. Il faudra notamment penser la cohabitation des nouveaux réseaux 5G avec les réseaux déjà existants. Aussi, les standards de cette technologie ne sont pas encore définis.

Mais cet engouement pour la 5G, qui peut sembler prématuré, n’est pas innocent. De nombreux industriels s’engagent dans la recherche sur la 5G car ils veulent avoir un impact lors de la définition de ses standards. L’entrain vis-à-vis de la 5G est pour l’instant d’avantage d’attirer des investisseurs et de construire des jeux d’influences pour anticiper et maximiser des bénéfices économiques futurs que de traduire des réalités concrètes pour ses futurs utilisateurs. Il s’agit pour les porteurs de ce projet d’appâter le chaland afin de trouver des fonds pour déployer au mieux et au plus vite ces nouveaux réseaux, tandis que les investisseurs, eux, y trouvent leur compte étant donné les perspectives lucratives qu’affiche la 5G.

La course contre la montre est lancée

Le développement et le déploiement d’une telle technologie nécessite des fonds considérables et la recherche d’investisseurs est une préoccupation de première importance pour ceux qui la portent. Aussi, les pouvoirs publics de chaque pays cherchent à se placer en tête de file de l’innovation et de l’expérimentation de la 5G, afin d’être parmi les premiers à en profiter. Contrairement à la Corée du Sud, véritable moteur de l’expérimentation de la 5G avec des tests grandeurs nature qui seront effectués l’an prochain lors des Jeux Olympiques 2018, plusieurs experts pointent déjà du doigt le retard accusé par la France en la matière.

La 5G, c’est donc la promesse de nombreuses prouesses technologiques innovantes capables de faire fleurir toute l’économie mondiale pendant plusieurs dizaines d’années. Pour chaque pays, les enjeux sont immenses et il ne faut donc surtout pas rater le bon wagon lorsque la 5G quittera les quais des laboratoires d’expérimentation.


Vous l’aurez compris, on attend beaucoup de l’arrivée de la 5G, économiquement et technologiquement parlant. Dazzl n’est pas non plus étranger aux bénéfices qu’apporterait l’implémentation de réseaux 5G en France. En effet, la qualité des vidéos diffusées et partagées avec Dazzl dépend grandement de la qualité des réseaux disponibles, en plus de la qualité des appareils mobiles pour filmer du contenu vidéo. Quoiqu’il en soit, outre les bénéfices économiques qu’amènera la 5G, les promesses en termes de performances technologiques pour les réseaux mobiles confortent l’idée selon laquelle le mobile journalism a encore de belles heures devant lui.


Sources :
« Les chiffres fous de la 5G, qui va irriguer tous les secteurs de l’économie », 16/02/2017, Fabienne Schmitt, Les Echos
« La 5G, la technologie qui va bouleverser l’économie », 03/05/2017, Nicolas Richaud, Les Echos
%d bloggers like this: